Fairtrade est un label pour le commerce équitable avec le Sud

Label

Fairtrade

Fairtrade est un label international créé en 1988 sous le nom de « Max Havelaar » pour le commerce équitable avec les pays du Sud. Ce label se retrouve entre autres sur des produits alimentaires, du textile et des cosmétiques.

Fairtrade garantit de bonnes conditions de travail et inclut toute une série de critères écologiques. Le label soutient (financièrement) l’agriculteur et sa communauté grâce à un prix minimal et une prime.

Ce label est géré par FLO International (Fairtrade Labelling Organisations). Fairtrade International est une organisation à but non lucratif, multipartite, avec 23 organisations membres : trois producteurs réseaux (Fairtrade Afrique, Fairtrade Amérique latine et Fairtrade Asie) et 20 organisations Fairtrade nationales (par exemple, Fairtrade Belgique, Transfair, Fairtrade Foundation et Max Havelaar Pays-Bas). Le contrôle est effectué par un organisme indépendant, FLO-CERT.

Pour le textile, le label ne s’intéresse qu’aux fibres naturelles.

Depuis 2016, le label ne se limite plus à la phase agricole et examine également les étapes ultérieures de la chaîne, comme la transformation.

Le label, garanti de quoi?

Environnement

Fairtrade n’est que partiellement un label écologique. Le label s’intéresse aux pratiques agricoles écologiques pour la protection et la préservation de la biodiversité. Le label met également l’accent sur une utilisation restreinte et sûre des produits chimiques, la gestion des déchets, le contrôle de l’érosion, le maintien de la fertilité des sols et la gestion responsable de l’eau.

Les organismes génétiquement modifiés ne peuvent pas être utilisés. Tout comme les pesticides les plus nocifs. Ce label autorise toutefois le recours aux engrais.

Fairtrade ne tient pas compte de normes d’émission maximales dans l’air et l’eau lors de la production du textile. Les forêts primaires ne peuvent pas être abattues.Fairtrade applique des critères progressifs. Il impose à l’agriculteur une période de maximum 6 ans au terme de laquelle il doit satisfaire à tous les critères écologiques.

Social

Fairtrade est surtout un label social. Avec sa norme pour le coton, ce label impose toute une série de critères sociaux pour la culture du coton qui sont basés sur les conventions de l’OIT, dont une interdiction du travail forcé ou obligatoire, la liberté syndicale, un salaire minimum garanti et le droit à la concertation collective, une semaine de travail de maximum 48 heures et une interdiction du travail des enfants et de la discrimination.

Avant 2016, ces critères ne s’appliquaient pas aux étapes ultérieures de la chaîne, mais avec l’introduction d’une norme textile, le label entend également certifier des étapes telles que la teinture, le tissage et la confection à partir de juin 2016. Les marques qui s’investissent dans cette voie ont jusqu’à 6 ans pour respecter ces critères sociaux.

Les produits composés d’un seul type de matière certifiée par Fairtrade sont 100% Fairtrade. Les produits composés de plusieurs matières doivent contenir au moins 20% d'ingrédients Fairtrade pour pouvoir arborer le label.

Pour les organisations de petits agriculteurs, Fairtrade exige la mise en place d’une structure coopérative qui permet aux fermiers de commercialiser leurs produits. Les décisions au sein de l’organisation doivent être prises d’une manière démocratique. Les membres doivent pouvoir participer aux activités de l’organisation. Le fonctionnement de l’organisation doit être transparent.

Les producteurs reçoivent un prix minimum pour leurs produits en fonction du prix de revient de la production et ils bénéficient également d’une prime Fairtrade. Ce prix minimum permet aux producteurs de couvrir les coûts d’une production durable. Ils utilisent la prime Fairtrade pour améliorer la situation des producteurs et des communautés locales. Ces moyens sont entre autres investis dans l’amélioration de la qualité, les soins de santé, l’éducation, l’environnement et l’économie locale.

Fairtrade exige également le préfinancement des commerçants si les producteurs le demandent. Les contrats avec les commerçants doivent permettre une planification à long terme et des méthodes de production durables.

Côntrolé par qui?

Le contrôle est effectué par FLO-cert, organisme indépendant accrédité par les autorités allemandes.
Plus d’infos sur http://www.flo-cert.net/.

Quels sont les produits portant le label?
En savoir plus?

Le cahier des charges comportant tous les critères concernant le label peut être consulté sur http://www.fairtrade.net.

Plus d'info sur Fairtrade en Belgique: www.fairtradebelgium.be.